Les troubles mentaux fragilisent le maintien dans l’emploi

Les troubles mentaux fragilisent le maintien dans l’emploi

02.07.2014
  • Les troubles mentaux fragilisent le maintien dans l’emploi - 1

Selon une étude publiée par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), le maintien dans l’emploi est moins fréquent dans la population déclarant des troubles mentaux.

En effet, 86 % des femmes et 82 % des hommes porteurs de ces troubles ont conservé une activité professionnelle en 2010, contre respectivement 92 % et 93 % des personnes n’en déclarant pas. Pour les hommes, à caractéristiques sociodémographiques et d’emploi similaires, souffrir d’un trouble anxieux généralisé en 2006 diminue les chances de garder son travail en 2010. En revanche, pour les femmes, la santé mentale n’affecte pas la trajectoire professionnelle, toutes choses égales par ailleurs. Ce sont les limitations d’activité déclarées qui augmentent le plus le risque de ne pas garder son emploi.

Source DRESS
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Automédication

La fin des marques ombrelles : un danger pour l'automédication ?

Pascal Brossard, vice-président de l’AFIPA, craint que la fin des marques ombrelles et la disparition des noms de fantaisie sur les emballages des médicaments d'automédication ne représentent des freins au développement de ce... 18

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.