Les troubles mentaux fragilisent le maintien dans l’emploi

Les troubles mentaux fragilisent le maintien dans l’emploi

02.07.2014
  • Les troubles mentaux fragilisent le maintien dans l’emploi - 1

Selon une étude publiée par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), le maintien dans l’emploi est moins fréquent dans la population déclarant des troubles mentaux.

En effet, 86 % des femmes et 82 % des hommes porteurs de ces troubles ont conservé une activité professionnelle en 2010, contre respectivement 92 % et 93 % des personnes n’en déclarant pas. Pour les hommes, à caractéristiques sociodémographiques et d’emploi similaires, souffrir d’un trouble anxieux généralisé en 2006 diminue les chances de garder son travail en 2010. En revanche, pour les femmes, la santé mentale n’affecte pas la trajectoire professionnelle, toutes choses égales par ailleurs. Ce sont les limitations d’activité déclarées qui augmentent le plus le risque de ne pas garder son emploi.

Source DRESS
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
salaire

À la Une Salaires à l'officine : la nouvelle donne Abonné

Généralisation de la hausse du point officinal à toutes les officines, augmentation du Smic, heures supplémentaires désocialisées… En ce début d’année, de nombreux changements interviennent sur la feuille de paie de vos salariés. Commenter

Partenaires