Pilules de 3e et 4e génération - Vrais risques et fausses frayeurs

Pilules de 3e et 4e générationVrais risques et fausses frayeurs

30.06.2014

La polémique et la médiatisation des risques liés aux pilules

  • La plainte d'une patiente en 2012 a constitué le temps zéro d'une nouvelle polémique

FIN 2012, la plainte déposée par une jeune femme victime d’un AVC (accident vasculaire cérébral) contre un laboratoire commercialisant une pilule contraceptive signait le début d’un long débat national sur les pilules œstroprogestatives de dernières générations. Pendant deux ans, controverses et inquiétudes ont rythmé le quotidien des professionnels de santé, lesquels devaient rassurer leurs patientes désorientées par une profusion d’informations souvent erronées.

Le risque de...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Partenaires