Les aliments enrichis en phytostérols sont à déconseiller

Les aliments enrichis en phytostérols sont à déconseiller

27.06.2014
  • Les aliments enrichis en phytostérols sont à déconseiller - 1

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES) remet en question le bienfait des aliments enrichis en phytostérols, qui se présentent sous forme de margarines, produits laitiers frais et sauces condimentaires sur le marché français. Selon l’agence de santé, si les phytostérols permettent effectivement de réduire d’environ 10 % le taux de cholestérol sanguin, ils n’ont pas pour autant prouvé leur bénéfice en prévention des maladies cardio-vasculaires. On peut même s’interroger sur leurs possibles effets néfastes, sachant qu’une baisse de la concentration plasmatique en bêta-carotènes est observée suite à la consommation de phytostérols, ce qui est susceptible d’augmenter le risque cardio-vasculaire. Enfin, il n’existe pas d’étude portant sur les effets des phytostérols directement sur les événements cardio-vasculaires, et il est donc impossible de statuer sur cette question. Face à ces éléments d’incertitude, l’ANSES recommande aux personnes soucieuses de leur cholestérolémie de consulter un professionnel de santé afin de leur indiquer les mesures hygiénodiététiques les plus adaptées à leur situation, et aux consommateurs de produits enrichis en phytostérols de veiller a minima à respecter la consommation de 5 fruits et légumes par jour (PNNS), afin de compenser la baisse de bêta-carotène engendrée par la consommation de ces produits. Enfin, les enfants, les femmes enceintes et allaitantes doivent éviter la consommation de produits enrichis en phytostérols.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Impots

À la Une Fiscalité : ce qui vous attend en 2018 Abonné

Hausse de la CSG, fin du RSI, baisse du taux de l’impôt sur les sociétés, rabotage du CICE ou encore programmation de l’imposition à la source… Entre promesses de campagne du candidat Macron et mesures prévues par l'ancien gouvernement, l’année 2018 augure quelques bouleversements dans la fiscalité des titulaires. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.