Dispensation à l’unité : l’URPS d’Ile-de-France dit non à l’expérimentation

Dispensation à l’unité : l’URPS d’Ile-de-France dit non à l’expérimentation

Anne-Gaëlle Moulun
| 27.06.2014
  • Dispensation à l’unité : l’URPS d’Ile-de-France dit non à l’expérimentation - 1

L’Union régionale des pharmaciens d’Ile-de-France (URPS) s’oppose fermement à l’expérimentation de dispensation à l’unité d’antibiotiques, pour laquelle un appel à candidatures a été lancé au mois de juin. Elle appelle les officinaux à ne pas se porter volontaires. « Nous refusons d’être relégués dans un rôle de simples distributeurs de médicaments, déclare Renaud Nadjahi, président de l’URPS Ile-de-France. Le pharmacien est le spécialiste du médicament et le garant de son bon usage. Ses compétences pourraient permettre d’améliorer la prévention, le dépistage, ou encore l’observance, plutôt que de manier une paire de ciseaux ». L’Ile-de-France est l’une des quatre régions qui avaient été choisies par le ministère pour mener cette expérimentation pendant un an. L’URPS appelle ses homologues de Lorraine, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Limousin à refuser également d’y participer.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

Cet article fait partie du dossier Loi HPST

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires