Syphilis : un collectif proteste contre l’arrêt d’Extencilline

Syphilis : un collectif proteste contre l’arrêt d’Extencilline

Anne-Gaëlle Moulun
| 24.06.2014
  • Microscope Electronique à Balayage (MEB) de Treponema pallidum. Ce protozoaire spirochète est l...

Le groupe interassociatif TRT-5, qui rassemble plusieurs associations de lutte contre le Sida, s’inquiète des conséquences de l’arrêt de commercialisation d’Extencilline, un médicament contre la syphilis. Fabriqué par le Laboratoire Sanofi-Aventis, ce médicament auparavant accessible en pharmacie de ville a été arrêté le 1er février dernier suite à des difficultés sur sa chaîne de production. Désormais, les patients doivent aller à l’hôpital pour recevoir le médicament Sigmacillina en remplacement. Pour TRT-5, cette contrainte supplémentaire risque de dissuader certains patients de poursuivre leur traitement. L’association note aussi « l’apparente impossibilité d’administrer un anesthésiant conjointement avec Sigmacillina » et redoute « l’impact de la peur de la douleur sur le non-recours au dépistage et/ou au soin de la part de personnes pourtant éligibles au traitement ». Dans un contexte de « recrudescence des cas de syphilis en France depuis le début des années 2000 », TRT-5 s’élève contre le fait « qu’un système de soin simple et efficace de la syphilis laisse place à un dispositif complexe risquant d’éloigner les personnes infectées du dépistage et du soin, et ainsi d’alimenter une épidémie croissante ». Il appelle l’Agence du médicament (ANSM) à trouver « rapidement une solution ».

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires