Les Français favorables au tiers payant chez le médecin

Les Français favorables au tiers payant chez le médecin

Christophe Micas
| 23.06.2014
  • CONSULTATION MEDECININFORMATIQUE ORDINATEUR CABINETCARTE VITALE LECTEUR

Alors que la ministre de la Santé a annoncé la généralisation du principe du tiers payant pour tous les Français chez le médecin, le journal « Dimanche Ouest France » a voulu savoir ce qu’en pensaient les Français. Interrogés par l’Ifop, ces derniers se montrent assez nettement acquis à cette idée. 54 % seraient ainsi favorables « à la généralisation du tiers payant car cela permettra aux plus modestes de pouvoir consulter un médecin alors qu’ils y renoncent parfois, car ils ne peuvent pas avancer le prix d’une consultation », quand seulement 34 % y seraient opposés « car cela va déresponsabiliser les patients, créer des abus et se traduire par une hausse des dépenses de santé ». La position sociale et le niveau de revenu structurent fortement l’opinion sur le sujet : 60 % des ouvriers et employés sont favorables à cette mesure, contre seulement 29 % des indépendants. Pour l’IFOP, « ce sont les personnes qui ont elles-mêmes dû renoncer à consulter un médecin pour une question de moyens, ou consciente qu’une part croissante de la population, se trouve confrontée à ce type de difficulté depuis quelques années » qui sont les plus séduites par le tiers payant chez le médecin pour tous les Français. Par ailleurs, le clivage politique est également très net : 80 % des sympathisants du Front de gauche sont favorables au tiers payant pour tous, 61 % de ceux du PS. Le soutien est moins appuyé dans l’électorat du Modem (54 %), de l’UMP (38 %) et les sympathisants du FN sont très partagés (50 % de favorables).

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 1 Commentaire
 
Dr Gnon Pharmacien 23.06.2014 à 19h30

Dans ceux qui renoncent aux soins, il faut compter ceux qui ne renoncent pas aux addictions (jeux , tabac , luxe et autres), c'est une question de gestion des ressources. On en voit à la télé, Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Être adjoint en 2017-0
Dossier web

Être adjoint en 2017

Entretien pharmaceutique, dépistage, conciliation médicamenteuse... Les adjoints peuvent s'investir dans de nombreuses missions. Ils peuvent aussi, depuis quelques mois, acquérir jusqu'à 10 % des parts d'une officine dans laquelle ils exercent.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.