« Ma Pharmacie Référence » remplacera Viadys et Pharma Référence - Le groupe PHR change d’enseigne

« Ma Pharmacie Référence » remplacera Viadys et Pharma RéférenceLe groupe PHR change d’enseigne

23.06.2014

Le groupe PHR vient de révéler l’identité de l’enseigne qui viendra se substituer à Viadys et Pharma Référence. Baptisé « Ma Pharmacie Référence », ce concept veut véhiculer l’image d’un pharmacien sérieux, efficace, moderne, dont la mission principale est centrée sur le conseil. Les 75 à 100 premières officines sous cette enseigne devraient être créées d’ici à janvier 2016.

  • Le logo de la nouvelle enseigne
  • Lucien Bennatan

LE GROUPEMENT de pharmaciens PHR annonce la création de sa nouvelle enseigne, qui portera le nom de « Ma Pharmacie Référence ». Ainsi, PHR va abandonner progressivement les enseignes Viadys et Pharma Référence, ces dernières « n’exprimant pas assez de choses au consommateur », analyse son président, Lucien Bennatan. L’objectif est de signer les premiers contrats entre janvier et mai 2015, pour que, d’ici à janvier 2016, 75 à 100 officines « Ma Pharmacie Référence » soient créées. Quant...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires