Simulations avec la nouvelle rémunération : l’USPO appelle à la prudence

Simulations avec la nouvelle rémunération : l’USPO appelle à la prudence

16.06.2014
  • Gilles Bonnefond, président de l'USPO

L’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) invite les officinaux à analyser et à regarder « avec toute la prudence nécessaire » les simulations réalisées par la société IMS Health sur les conséquences de la réforme de la rémunération sur l’économie des officines. Les chiffres montrent, indique l’USPO « qu’à fin 2015, l’impact sur la marge pour la pharmacie est quasi nul, 569 euros en moyenne pour 2015 et 2 280 euros pour fin 2016 ». « Mais cela ne vaut qu’à périmètre constant, or nous savons que pendant cette période nous aurons 3,5 milliards de baisses de prix auxquels s’ajoutent 2,5 milliards de baisses de prescriptions dont une grande partie porte sur le médicament », souligne son président, Gilles Bonnefond, qui évalue la perte de chiffre d’affaires liée à ce plan d’économies à 280 000 euros en moyenne sur 3 ans par officine (-18 %). De plus, ajoute-t-il, en 2016, la marge des traitements chroniques va baisser au profit des médicaments peu chers (paracétamol, homéopathie). Or, affirme le président de l’USPO, « nous avons eu confirmation que le changement de conditionnement du paracétamol en boîtes de 16 et 32 comprimés est déjà acté ». Ce qui, selon lui, représenterait en moyenne 3 500 euros de perte de marge supplémentaire. Quant à la rémunération pour la dispensation des ordonnances complexes (1 950 euros en moyenne), Gilles Bonnefond estime que non seulement elle n’est pas encore totalement acquise (les parlementaires doivent encore la voter), mais surtout elle correspond à un travail supplémentaire. « Vous avez avec cette simulation la preuve de l’immense écart qu’il y a entre l’impact du plan d’économies du gouvernement et une "revalorisation" de la rémunération du pharmacien avec des honoraires de 1 euro par boîte », conclut le président de l’USPO, toujours opposé à la réforme envisagée.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 9 Commentaires
 
EDOUARD V Pharmacien 17.06.2014 à 14h58

Reste à savoir si l 'on veut des syndicats prêts à collaborer avec le pouvoir en place, ou si l 'on pense qu 'au point où l'on est rendu, mieux vaut l'épreuve de force...
Gilles Bonnefond n 'a pas Lire la suite

Répondre
 
XAVIER R Pharmacien 17.06.2014 à 10h28

Sachant que BMS a confirmé la modification de conditionnement du paracétamol, que le prix de l'Atorvastatine a baissé de 19,64 € à 9,24€ il y a un mois, que de futures nouvelles baisses de prix vont Lire la suite

Répondre
 
Pierre T Pharmacien 17.06.2014 à 12h35

Cela ne fait que confirmer la nécessité d'un honoraire à la boîte facilement modifiable (d'autant qu'il n'y aura plus de vignettes...) afin de tenir compte de l'impact de ces baisses de prix Lire la suite

Répondre
 
Pierre T Pharmacien 16.06.2014 à 19h07

L'étude individuelle IMS livrée à chaque officine participant au panel comporte, d'une part, la méthodologie utilisée et, d'autre part, un avertissement quant à son interprétation, dans la mesure où Lire la suite

Répondre
 
LOUIS PHILIPPE S Pharmacien 16.06.2014 à 18h54

Préparez-vous avec de la vaseline grand format

Répondre
 
jean baptiste c Pharmacien 16.06.2014 à 17h41

Trop fort, Gilou, mais il na toujours rien compris !

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
camra

Grâce à l’informatique mobile Gardez un oeil sur votre officine

Lutter contre le vol, mais aussi observer sa pharmacie dans son quotidien depuis son smartphone est désormais facile. Mais si les technologies sont aujourd’hui au point, il faut porter son attention à certains obstacles règlementaires et éthiques. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.