Simulations avec la nouvelle rémunération : l’USPO appelle à la prudence

Simulations avec la nouvelle rémunération : l’USPO appelle à la prudence

16.06.2014
  • Gilles Bonnefond, président de l'USPO

L’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) invite les officinaux à analyser et à regarder « avec toute la prudence nécessaire » les simulations réalisées par la société IMS Health sur les conséquences de la réforme de la rémunération sur l’économie des officines. Les chiffres montrent, indique l’USPO « qu’à fin 2015, l’impact sur la marge pour la pharmacie est quasi nul, 569 euros en moyenne pour 2015 et 2 280 euros pour fin 2016 ». « Mais cela ne vaut qu’à périmètre constant, or nous savons que pendant cette période nous aurons 3,5 milliards de baisses de prix auxquels s’ajoutent 2,5 milliards de baisses de prescriptions dont une grande partie porte sur le médicament », souligne son président, Gilles Bonnefond, qui évalue la perte de chiffre d’affaires liée à ce plan d’économies à 280 000 euros en moyenne sur 3 ans par officine (-18 %). De plus, ajoute-t-il, en 2016, la marge des traitements chroniques va baisser au profit des médicaments peu chers (paracétamol, homéopathie). Or, affirme le président de l’USPO, « nous avons eu confirmation que le changement de conditionnement du paracétamol en boîtes de 16 et 32 comprimés est déjà acté ». Ce qui, selon lui, représenterait en moyenne 3 500 euros de perte de marge supplémentaire. Quant à la rémunération pour la dispensation des ordonnances complexes (1 950 euros en moyenne), Gilles Bonnefond estime que non seulement elle n’est pas encore totalement acquise (les parlementaires doivent encore la voter), mais surtout elle correspond à un travail supplémentaire. « Vous avez avec cette simulation la preuve de l’immense écart qu’il y a entre l’impact du plan d’économies du gouvernement et une "revalorisation" de la rémunération du pharmacien avec des honoraires de 1 euro par boîte », conclut le président de l’USPO, toujours opposé à la réforme envisagée.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires