Livres - Romans de l’été : l’évasion par le livre

LivresRomans de l’été : l’évasion par le livre

16.06.2014

Les vacances sont un moment privilégié pour s’immerger dans de savoureux et copieux récits romanesques, traverser les océans et le temps, découvrir d’autres continents… et de nouveaux auteurs.

  • Romans de l’été : l’évasion par le livre - 1
  • Romans de l’été : l’évasion par le livre - 2
  • Romans de l’été : l’évasion par le livre - 3
  • Romans de l’été : l’évasion par le livre - 4
  • Romans de l’été : l’évasion par le livre - 5
  • Romans de l’été : l’évasion par le livre - 6
  • Romans de l’été : l’évasion par le livre - 7
  • Romans de l’été : l’évasion par le livre - 8
  • Romans de l’été : l’évasion par le livre - 9

T. C. Boyle (« America », prix Médicis étranger) compte parmi les grands écrivains d’Amérique du Nord. Dans « San Miguel » (1), du nom d’une petite île perdue au large des côtes californiennes, il évoque les destinées contraires de deux familles venues s’y réfugier à un demi-siècle d’écart. Alors que Marantha, en 1888, atteinte de tuberculose, est traînée sur ce bout de terre balayée par le vent et la pluie par son mari, qui espère y faire fortune grâce au commerce de la laine des moutons...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires