Université privée Fernando Pessoa - Les étudiants dénoncent une supercherie

Université privée Fernando PessoaLes étudiants dénoncent une supercherie

Anne-Gaëlle Moulun
| 10.06.2014
  • Les étudiants se mobilisent contre l’université portugaise

L’ASSOCIATION nationale des étudiants en pharmacie de France (ANEPF) appelle à cesser la « supercherie » de l’université privée portugaise Fernando Pessoa. Dans un communiqué, l’ANPEF, associée aux associations d’étudiants en orthophonie (FNEO) et en chirurgie dentaire (UNECD), annonce avoir pris connaissance de l’annulation de la convention entre le Centre libre d’enseignement supérieur international (CLESI) (nouveau nom de l’université Fernando Pessoa française) et l’université...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires