Université privée Pessoa : les étudiants réclament la fin de la « supercherie »

Université privée Pessoa : les étudiants réclament la fin de la « supercherie »

04.06.2014
  • Université privée Pessoa : les étudiants réclament la fin de la « supercherie »-1

Trois associations d’étudiants, notamment l’Association nationale des étudiants en pharmacie de France (ANEPF), appellent à « cesser la supercherie » de l’université privée portugaise Fernando Pessoa. Ouverte depuis deux ans, elle promettait « un cycle de deux ans d’enseignement en France puis de trois à Porto », rappellent les étudiants. Or la convention entre le Centre libre d’enseignement supérieur international (CLESI) et l’université Fernando Pessoa vient d’être annulée. Les étudiants « se retrouvent au pied du mur, sans porte de sortie », dénoncent les associations. Elles appellent donc les pouvoirs publics à « publier l’arrêté d’application de l’article 68 de la loi Fioraso encadrant l’enseignement privé dans les formations initiales de santé », obligeant ainsi le CLESI à se lier conventionnellement dans les six mois suivant la publication à une université française et à un centre hospitalier universitaire.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
camra

Grâce à l’informatique mobile Gardez un oeil sur votre officine

Lutter contre le vol, mais aussi observer sa pharmacie dans son quotidien depuis son smartphone est désormais facile. Mais si les technologies sont aujourd’hui au point, il faut porter son attention à certains obstacles règlementaires et éthiques. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.