Université privée Pessoa : les étudiants réclament la fin de la « supercherie »

Université privée Pessoa : les étudiants réclament la fin de la « supercherie »

04.06.2014
  • Université privée Pessoa : les étudiants réclament la fin de la « supercherie »-1

Trois associations d’étudiants, notamment l’Association nationale des étudiants en pharmacie de France (ANEPF), appellent à « cesser la supercherie » de l’université privée portugaise Fernando Pessoa. Ouverte depuis deux ans, elle promettait « un cycle de deux ans d’enseignement en France puis de trois à Porto », rappellent les étudiants. Or la convention entre le Centre libre d’enseignement supérieur international (CLESI) et l’université Fernando Pessoa vient d’être annulée. Les étudiants « se retrouvent au pied du mur, sans porte de sortie », dénoncent les associations. Elles appellent donc les pouvoirs publics à « publier l’arrêté d’application de l’article 68 de la loi Fioraso encadrant l’enseignement privé dans les formations initiales de santé », obligeant ainsi le CLESI à se lier conventionnellement dans les six mois suivant la publication à une université française et à un centre hospitalier universitaire.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires