Découverte de la nature et risques de zoonoses - « Ne pas toucher les animaux ! »

Découverte de la nature et risques de zoonoses« Ne pas toucher les animaux ! »

26.05.2014

La petite bête ne va pas manger la grosse ! Ce proverbe répété aux enfants pour les rassurer n’est pas tout à fait juste, en particulier dans les pays exotiques ou petites bêtes riment volontiers avec gros danger. Il convient donc de se méfier autant des gros animaux que des petits à l’allure inoffensive. Quelques rappels utiles à partager avec vos clients.

  • Le danger n’est pas toujours où l’on croit
  • Vérifier ses chaussures au réveil...
  • Le monde du silence génère parfois le cri

EN 2012, le ministère français de la santé alertait sur le risque de contamination par hantavirus observé au parc national de Yosemite, aux États-Unis. Des touristes ayant séjourné dans des maisons de toile avaient en effet développé un syndrome pulmonaire à hantavirus, conduisant les autorités américaines à prendre des mesures sanitaires adaptées. Cet épisode a été l’occasion de souligner les risques liés aux rongeurs, qui constituent des réservoirs importants de zoonoses virales. Les...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Lactalis

À la Une Retraits de lots : objectif zéro défaut Abonné

À ce jour, aucun bébé ne se trouve en danger. Mais l’affaire du lait contaminé aurait pu très mal tourner. Elle révèle surtout que les systèmes d’alerte et de retrait de lots sont perfectibles. Et pas seulement dans la grande distribution puisque 44 pharmaciens ont été épinglés par la DGCCRF pour avoir détenu dans leurs officines des boîtes de laits concernés par les retraits de lots. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.