Médicaments contrefaits - Comment Sanofi maintient un haut niveau de vigilance

Médicaments contrefaitsComment Sanofi maintient un haut niveau de vigilance

19.05.2014

Alors que la France s’apprête à ratifier la Convention Medicrime, un traité international qui pénalise production, distribution et vente de médicaments contrefaits, Sanofi fait le point sur le travail de son laboratoire anti-contrefaçon. De mieux en mieux imités, boîtes et médicaments sont passés au crible par des experts qui transmettent leurs analyses aux forces de l’ordre. Face à des truands de plus en plus doués, la lutte s’organise.

  • Des contrôles de plus en plus pointus pour repérer des contrefaçons de mieux en mieux réalisées

CRÉÉ EN 2008, le laboratoire central d’analyse des contrefaçons (LCAC) de Sanofi est un pionnier du genre. Installé sur 600 m2 du site de Tours qu’il partage avec une unité de production pharmaceutique de formes solides orales, le LCAC complète le travail de la cellule de coordination centrale qui regroupe les experts internes concernés par le médicament falsifié. S’il est difficile de quantifier la contrefaçon de médicaments, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a son idée sur le...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rentrée 2017 : préparez vos rayons !-0
Dossier web

Rentrée 2017 : préparez vos rayons !

Hormis pour les pharmacies des zones touristiques, la période estivale est souvent un moment de l'année où l'activité est plus calme. L'occasion pour faire le tri sur ses rayons et de réfléchir à leur composition pour les prochains mois. Ce dossier passe en revue les marchés à ne pas négliger pour réussir sa rentrée.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.