Le Conseil de l’Ordre et la MILDECA étendent leur coopération dans la lutte contre les conduites addictives

Le Conseil de l’Ordre et la MILDECA étendent leur coopération dans la lutte contre les conduites addictives

Jacques Gravier
| 14.05.2014
  • Le Conseil de l’Ordre et la MILDECA étendent leur coopération dans la lutte contre les conduites addictives - 1

Une convention de collaboration a été signée, au mois de mars dernier, entre la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) et le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP). Cette coopération inédite vient appuyer le plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives. Ce dernier entend conforter les pharmaciens dans le rôle de professionnels de santé de premier recours vis-à-vis des usagers de substances psychoactives, indique le CNOP dans un communiqué. L’objectif est d’améliorer la qualité et de sécuriser la prise en charge des patients sous traitement de substitution aux opiacés (TSO), et de sensibiliser les pharmaciens à la question des détournements d’usage de médicaments. La convention marque également une nouvelle étape dans la coopération entre la MILDECA et le CNOP qui avait permis, en 2010, de mener à bien une formation au repérage, au conseil minimal et à l’orientation des consommateurs de produits psychoactifs. Plus de 60 « référents Addiction » des Conseils régionaux de l’Ordre avaient ainsi été formés afin d’être en capacité de relayer l’information auprès des pharmaciens de leur région. Jusqu’alors circonscrite à la section des pharmaciens d’officine, la coopération avec la MILDECA pourrait être étendue, conformément à l’ambition des présidentes des deux institutions, Isabelle Adenot, présidente du CNOP, et Danièle Jourdain Menninger, présidente de la mission interministérielle, à l’ensemble des pharmaciens industriels et répartiteurs, biologistes et hospitaliers. « Notre collaboration avec la MILDECA permet et permettra de mieux informer les pharmaciens qui se sentent parfois isolés face à des situations difficiles à gérer », déclare Isabelle Adenot, présidente du CNOP. « Les pharmaciens sont des acteurs de première ligne, compétents et disponibles sans préalable ; dans de nombreuses occasions, qu’ils soient biologistes ou officinaux, ils ont su secourir et orienter des patients ou leur entourage vers une prise en charge sanitaire ou sociale ou vers des messages de prévention ou de réduction des risques. Ce sont ces actions de santé publique qu’il serait important d’encourager et de diffuser, en liaison étroite avec l’Ordre des pharmaciens, pour tous les comportements addictifs », indique pour sa part Danièle Jourdain Menninger, présidente de la MILDECA.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rentrée 2017 : préparez vos rayons !-0
Dossier web

Rentrée 2017 : préparez vos rayons !

Hormis pour les pharmacies des zones touristiques, la période estivale est souvent un moment de l'année où l'activité est plus calme. L'occasion pour faire le tri sur ses rayons et de réfléchir à leur composition pour les prochains mois. Ce dossier passe en revue les marchés à ne pas négliger pour réussir sa rentrée.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.