La CSMF adresse un carton rouge au président du GEMME

La CSMF adresse un carton rouge au président du GEMME

Didier Doukhan
| 12.05.2014
  • La CSMF adresse un carton rouge au président du GEMME - 1

La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) réagit très vivement aux propos de Pascal Brière, rapportés par le « Quotidien du pharmacien » à la suite d’une interview du président du GEMME, et parus le 9 mai dernier. « Il (NDLR, Pascal Brière) outrepasse son rôle en voulant non seulement s’immiscer dans la prescription des médecins, mais surtout en préconisant de pénaliser financièrement ceux qui n’atteindraient pas l’objectif de prescription imposé », estime le premier syndicat médical français dans un communiqué. Répondant à nos questions, le président du GEMME avait présenté le modèle allemand d’une prescription générique contrainte comme une alternative aux dispositifs d’incitation actuels. Si la CSMF voit bien dans le générique un élément non négligeable d’économies, elle considère en revanche que « les industriels du générique n’ont aucune consigne ni pression à exercer sur les médecins ».

Insistant sur le fait que la prescription des médecins doit demeurer libre et indépendante, le syndicat de médecins tient à mettre les points sur les « i » : « les médecins libéraux ne seront pas les commerciaux des industriels du GEMME, pas plus qu’ils ne sont ceux des autres producteurs de médicaments ». Pour finir, la CSMF décerne un « carton rouge » au président du GEMME. Elle demande également au gouvernement de l’exclure de toute discussion concernant l’évolution du médicament « tant qu’il ne retrouve pas une attitude plus responsable et respectueuse des autres acteurs que sont les médecins et les patients ».

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 5 Commentaires
 
Dr Gnon Pharmacien 13.05.2014 à 17h34

Les médecins ne devraient pas avoir de consigne ni pression à exercer sur les patients à propos du générique, hormis les raisons d'économie, les patients ne devraient pas en exercer sur les médecins Lire la suite

Répondre
 
Christian F Pharmacien 13.05.2014 à 10h04

Les règles doivent aussi être respectées par les médecins : mention "NS" à utiliser exceptionnellement ! Quelle hypocrisie de la part de ce médecin alors que par ailleurs ils n'ont aucun scrupule à Lire la suite

Répondre
 
XAVIER R Pharmacien 12.05.2014 à 20h06

Le lobby de l'industrie pharmaceutique est vraiment TRES efficace.

Répondre
 
PASCAL M Pharmacien 12.05.2014 à 17h26

Tous les acteurs de santé doivent contribuer aux économies, sauf les médecins ? Mais qui est-ce qui les fait vivre ces gens-là ?

Répondre
 
herve h Pharmacien 12.05.2014 à 17h00

Monsieur le médecin réclame le droit de gaspiller l'argent public en toute tranquillité ! Il faut quand même pas avoir honte... ou ne pas posséder de miroir. Moi, j'ai honte pour lui.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
camra

Grâce à l’informatique mobile Gardez un oeil sur votre officine

Lutter contre le vol, mais aussi observer sa pharmacie dans son quotidien depuis son smartphone est désormais facile. Mais si les technologies sont aujourd’hui au point, il faut porter son attention à certains obstacles règlementaires et éthiques. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.