Implants mammaires en silicone : conformes, mais pas sans risques

Implants mammaires en silicone : conformes, mais pas sans risques

06.05.2014
  • Implants mammaires en silicone : conformes, mais pas sans risques - 1

Après l’affaire des prothèses PIP, mieux vaut être vigilant sur les implants mammaires en silicone. C’est pourquoi l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) mène depuis 2010 une surveillance particulière sur ces implants, dont elle publie aujourd’hui un rapport (610 000 implants vendus depuis 2001, soit 340 00 femmes qui en portent, ou en ont porté).

Élément rassurant : sur les huit sociétés qui commercialisent des implants mammaires en silicone en France, toutes semblent produire des prothèses conformes. « Aucun implant prélevé lors d’inspections n’a montré de non-conformité susceptible d’engendrer un risque pour la santé des patientes. Et aucune situation frauduleuse telle que celle rencontrée avec la société PIP n’a été constatée », indique l’ANSM. Toutefois, il ne faut pas oublier que l’implantation mammaire n’est pas anodine. Elle peut engendrer des complications liées à l’intervention chirurgicale et à la pose. De plus, les implants ont une durée de vie limitée, ce qui implique une ou plusieurs autres interventions après la pose initiale. « Les femmes doivent être clairement informées par le chirurgien avant l’implantation » de ces deux points cruciaux, insiste l’ANSM, qui met d’ailleurs à leur disposition un document Questions Réponses afin de les guider au mieux.

Au niveau des effets indésirables survenus entre 2010 et 2012, on note que des ruptures de prothèses sont le plus souvent rapportées (elles concernent 65 % des signalements), mais elles restent rares. En effet, le taux de rupture ne concerne que 0,01 à 0,3 % du nombre total d’implants posés, en fonction de la durée d’implantation. Les autres incidents notifiés sont la formation de coque, des plis, des vagues ou une rotation de la prothèse, des inflammations, des infections ou encore la perspiration de silicone. Par ailleurs, on ne note aucun cas de surrisque de cancer du sein chez les femmes ayant des prothèses.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rentrée 2017 : préparez vos rayons !-0
Dossier web

Rentrée 2017 : préparez vos rayons !

Hormis pour les pharmacies des zones touristiques, la période estivale est souvent un moment de l'année où l'activité est plus calme. L'occasion pour faire le tri sur ses rayons et de réfléchir à leur composition pour les prochains mois. Ce dossier passe en revue les marchés à ne pas négliger pour réussir sa rentrée.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.