Cigarette électronique : ni la jeter, ni la sanctifier

Cigarette électronique : ni la jeter, ni la sanctifier

02.05.2014
  • Cigarette électronique : ni la jeter, ni la sanctifier - 1

Marisol Touraine s’est prononcée pour l’interdiction de la cigarette électronique dans certains lieux publics : « là où il y a beaucoup de monde, des enfants, des jeunes », a déclaré la ministre sur BFM TV/RMC. Mais, d’un autre côté, l’Office de prévention du tabagisme (OFT) constate que l’e-cigarette a permis de faire baisser les ventes de tabac et d’aides au sevrage tabagique en France. En effet, en mars 2014, les ventes de cigarettes ont reculé de 8 % par rapport à mars 2013, tout comme celles de tabac à rouler. Et les ventes de traitements pour l’arrêt du tabac (gommes, patchs…) chutent de 43 %, atteignant leur plus bas niveau depuis septembre 2010.

L’e-cigarette fait donc désormais partie de la panoplie de l’arrêt ou de la réduction du tabac pour bon nombre de fumeurs. Près d’1 Français sur 5 l’a déjà essayée, et 1,5 million ont été séduits. Pour Étienne André, secrétaire général de l’OFT, les professionnels de santé doivent informer les patients que l’e-cigarette n’est pas la solution de premier choix par rapport aux méthodes de sevrage validées, mais « il faut surtout ni la jeter ni la sanctifier ».

Quant à son interdiction dans certains lieux publics, 6 Français sur 10 y sont favorables, selon un sondage de l’Association droits des non-fumeurs (Harris Interactive), qui reconnaît que « l’e-cigarette peut constituer une aide sérieuse au sevrage tabagique », mais « refuse de laisser se banaliser un produit addictif et s’inquiète de la re-normalisation de l’acte de fumer dans les lieux publics que l’e-cigarette pourrait provoquer ». Un message retenu par Marisol Touraine : la ministre devrait présenter une loi de santé publique cet été, qui déterminera les lieux concernés par l’interdiction.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 10

Partenaires