Un nouveau geste pour les officinaux. - Et si le pharmacien pouvait vacciner ?

Un nouveau geste pour les officinaux.Et si le pharmacien pouvait vacciner ?

David Paitraud
| 28.04.2014

La vaccination est aux portes de la pharmacie et à l’instar d’autres pays, l’officinal pourrait se voir un jour confier l’administration des vaccins injectables. Si les arguments en faveur de cette évolution professionnelle ne manquent pas, certains obstacles réglementaires et de principe restent encore à franchir.

  • Cette possible nouvelle mision nécessitera l’aménagement d’un espace de confidentialité

IMAGINEZ ! Nous sommes en 2017 et le nouveau calendrier vaccinal est publié au Bulletin épidémiologique hebdomadaire. Dans son éditorial, le directeur du CTV* (centre technique des vaccinations) se réjouit : « cette année est marquée par l’élargissement de la vaccination aux pharmaciens d’officine. Tous les patients adultes peuvent désormais se rendre en pharmacie pour réaliser leurs rappels de vaccins. Cette évolution notable doit permettre de renforcer la couverture vaccinale...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pharmacien

À la Une La nouvelle marge pour 2019 Abonné

En prévision de l'instauration de nouveaux honoraires de dispensation à partir du 1er janvier 2019, un nouvel arrêté de marge vient de paraître au « Journal officiel ». 3

Partenaires