3,5 milliards d’euros d’économies sur le médicament

3,5 milliards d’euros d’économies sur le médicament

25.04.2014
  • La ministre de la Santé, Marisol Touraine

Pour réaliser 10 milliards d’euros d’économies en trois ans, Marisol Touraine prévoit de nouvelles baisses de prix des médicaments de marque et des génériques, et souhaite développer encore la substitution. Économies escomptées : 3,5 milliards d’euros d’ici à 2017. « Pour que cela fonctionne, il faut aussi rassurer les Français : je suis favorable à une campagne d’information pour dissiper les doutes qui subsistent sur la qualité des génériques », annonce-t-elle dans un entretien avec le quotidien « Les Échos ». La ministre de la Santé veut également réduire les actes inutiles ou redondants et la consommation de médicaments inadaptée. « Nous mettrons en place des listes de médicaments recommandés établies par les médecins, pour chaque spécialité, afin de faciliter la qualité de la prescription », précise-t-elle. Selon elle, 2,5 milliards d’euros pourraient ainsi être économisés en trois ans. La ministre entend aussi dégager des économies grâce à la réduction de la durée d’hospitalisation (1,5 milliard, dont près de 1 milliard avec la chirurgie ambulatoire), à une meilleure gestion et mutualisation des achats à l’hôpital (2 milliards d’euros), et à des mesures de lutte contre la fraude. « Il n’y aura ni déremboursements, ni nouvelles franchises, affirme-t-elle. Les réformes que j’engage n’aboutiront pas à un système de santé low cost. » Plus généralement, Marisol Touraine explique que l’effort demandé sera progressif. « Dès 2015, la progression des dépenses sera limitée à 2,1 %, détaille-t-elle. Les dépenses vont donc continuer à augmenter, mais moins vite. Les dépenses progresseront ensuite de 2 % en 2016 puis de 1,9 % en 2017. C’est un effort sans précédent. »

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 7 Commentaires
 
b p Pharmacien 26.04.2014 à 09h44

On se plaint mais personne ne bouge, on préfère compter sur la faiblesse du confrère pour survivre...

Répondre
 
PHILIPPE L Pharmacien 25.04.2014 à 18h22

La 1ère réaction que je vois dans les commentaires des lecteurs, c'est une plainte contre les syndicats. Oubliez vous que les mesures sont prises par le ministère des Affaires Sociales (sous les Lire la suite

Répondre
 
MATTHIEU C Pharmacien 26.04.2014 à 14h58

Merci Philippe pour ce rappel !
Que font les râleurs par rapport aux organismes qui nous supportent (syndicats, pharmaciens en colère et autres). Ils sont aussi pharmaciens d'officine comme nous et Lire la suite

Répondre
 
AGNES C Pharmacien 25.04.2014 à 17h29

Engagez-vous !

Répondre
 
EMMANUEL P Pharmacien 25.04.2014 à 17h41

Merci pour le ca et la marge...

Répondre
 
antoine c Pharmacien 25.04.2014 à 15h49

Quel dommage que nous n'ayons pas les représentants syndicaux de certaines professions médicales !

Répondre
 
DAVID P Pharmacien 25.04.2014 à 17h48

Nous voulons toujours ce qu'on les autres. Sachez que les médecins voudraient le poids de nos syndicats !

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rentrée 2017 : préparez vos rayons !-0
Dossier web

Rentrée 2017 : préparez vos rayons !

Hormis pour les pharmacies des zones touristiques, la période estivale est souvent un moment de l'année où l'activité est plus calme. L'occasion pour faire le tri sur ses rayons et de réfléchir à leur composition pour les prochains mois. Ce dossier passe en revue les marchés à ne pas négliger pour réussir sa rentrée.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.