Une protéine anti-Alzheimer activée par thérapie génique chez des souris

Une protéine anti-Alzheimer activée par thérapie génique chez des souris

Jacques Gravier
| 24.04.2014
  • Une protéine anti-Alzheimer activée par thérapie génique chez des souris - 1

Des chercheurs espagnols sont parvenus à inverser la perte de mémoire chez des souris atteintes de la maladie d’Alzheimer en utilisant la thérapie génique, une expérience présentée comme une première.

Les scientifiques de l’Institut de neurosciences de l’université autonome de Barcelone (UAB) « ont réussi à développer une thérapie génique qui inverse la perte de mémoire, dans les premiers stades, chez des souris atteintes de la maladie d’Alzheimer », explique l’UAB dans un communiqué, précisant que l’étude fait la une de la revue américaine de référence « The Journal of Neuroscience ». Cette thérapie consiste à injecter dans l’hippocampe, région du cerveau jouant un rôle important dans la mémoire, un gène qui entraîne la production d’une protéine bloquée chez les patients atteints de cette maladie. La protéine Crtc1 (CREB regulated transcription coactivor-1) permet d’activer les gènes impliqués dans la formation de la mémoire à long terme. Or, chez les personnes atteintes, la formation d’ensembles de plaques de protéines bêta-amyloïdes, un processus déjà connu comme déclenchant Alzheimer, empêche cette protéine de fonctionner normalement. « Quand la protéine Crtc1 est altérée, on ne peut pas activer les gènes responsables de la synapse ou des connexions entre neurones dans l’hippocampe et l’individu ne peut pas réaliser correctement son travail de mémoire », explique le Dr Carlos Saura, responsable de l’étude, cité par l’UAB. Selon lui, « cette étude ouvre de nouvelles perspectives pour la prévention et le traitement thérapeutique de la maladie d’Alzheimer ». Un des défis principaux, selon l’étude, sera désormais de développer des thérapies médicamenteuses permettant justement d’activer cette protéine. Il faudra aussi s’assurer de pouvoir transposer ce traitement chez l’humain. La maladie d’Alzheimer, pour l’instant incurable, est la forme la plus courante de démence chez les personnes plus âgées : affectant plus de 40 millions de personnes dans le monde, elle représente un défi à l’échelle planétaire pour les systèmes de santé et pour la recherche qui n’a pour l’heure trouvé aucun remède.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
camra

Grâce à l’informatique mobile Gardez un oeil sur votre officine

Lutter contre le vol, mais aussi observer sa pharmacie dans son quotidien depuis son smartphone est désormais facile. Mais si les technologies sont aujourd’hui au point, il faut porter son attention à certains obstacles règlementaires et éthiques. 1

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.