Des risques cardio-vasculaires accrus chez les jeunes fumeurs de cannabis

Des risques cardio-vasculaires accrus chez les jeunes fumeurs de cannabis

Jacques Gravier
| 24.04.2014
  • Des risques cardio-vasculaires accrus chez les jeunes fumeurs de cannabis - 1

Fumer du cannabis présenterait des risques cardio-vasculaires graves, voire mortels, chez les jeunes adultes, selon une étude française, publiée mercredi, qui jette un doute de plus sur l’innocuité de cette drogue objet d’une légalisation croissante aux États-Unis. « Le public pense que la marijuana est inoffensive, mais les données révélant ses dangers potentiels pour la santé doivent être signalées dans la population, auprès des décideurs et des professionnels de la santé », insiste Émilie Jouanjus, Docteur en pharmacie (centre hospitalier universitaire de Toulouse), principale auteur de cette étude parue dans la revue de l’American Heart Association. « Il existe désormais des indications irréfutables du risque grandissant de complications cardio-vasculaires liées au fait de fumer de la marijuana, surtout chez les jeunes », poursuit-elle, notant que ceux ayant des faiblesses cardiaques préexistantes semblent être plus prédisposés. Cette étude a été effectuée avec des données portant sur 1 979 fumeurs de cannabis, la plupart des hommes d’une moyenne d’âge de 34 ans, ayant souffert d’effets néfastes liés à cette drogue en France de 2006 à 2010. L’analyse montre que près de 2 % (35) ont eu des complications cardio-vasculaires graves. Dans ce groupe, vingt ont eu un infarctus, dont le plus jeune avait 17 ans sans antécédent cardiaque et venait de commencer à fumer du cannabis. Dix autres ont connu des problèmes vasculaires dans les jambes et trois, un accident vasculaire cérébral. Neuf de ces patients (25,6 %) sont décédés. L’incidence des problèmes cardio-vasculaires liés à la marijuana a plus que triplé de 2006 à 2010. Selon le Dr Jouanjus, le nombre de personnes souffrant de problèmes cardiaques liés à la marijuana est très sous-estimé avec en France seulement 5 % de ces cas signalés aux autorités médicales par les médecins.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rentrée 2017 : préparez vos rayons !-0
Dossier web

Rentrée 2017 : préparez vos rayons !

Hormis pour les pharmacies des zones touristiques, la période estivale est souvent un moment de l'année où l'activité est plus calme. L'occasion pour faire le tri sur ses rayons et de réfléchir à leur composition pour les prochains mois. Ce dossier passe en revue les marchés à ne pas négliger pour réussir sa rentrée.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.