Accusé de conflit d’intérêts, Aquilino Morelle démissionne

Accusé de conflit d’intérêts, Aquilino Morelle démissionne

18.04.2014
  • Aquilino Morelle

Accusé par le site d’information Mediapart d’avoir touché en 2007 12 500 euros d’un laboratoire danois, Lündbeck, alors qu’il était à l’IGAS (Inspection générale des Affaires sociales), Aquilino Morelle, conseiller politique du président de la République, a démissionné, affirmant vouloir être « entièrement libre » pour répondre aux « attaques » le visant. L’IGAS a assuré un peu plus tôt ne pas avoir délivré d’autorisation à Aquilino Morelle pour travailler dans l’industrie pharmaceutique. Docteur en médecine, élève de l’ENA, licencié en philosophie à la Sorbonne, Aquilino Morelle a été professeur associé à l’université Paris I-Sorbonne, directeur associé d’Euro RSCG, chargé de mission auprès du directeur général de Génopole, et directeur général adjoint de MediTech Santé Paris Région. En 2012, il a été chargé du projet présidentiel, au côté de Michel Sapin, dans l’équipe de campagne de François Hollande pour la présidentielle. Membre du conseil national du PS, il a notamment écrit « La Défaite de la santé publique » (Flammarion, 1996), « De quoi sommes-nous responsables ? » (en collaboration, Le Monde Éditions, 1997) et, surtout, « Enquête sur le Mediator » (en collaboration avec Anne-Carole Bensadon et Étienne Marie, rapport de l’IGAS, janvier 2011) et « Rapport sur la pharmacovigilance et gouvernance de la chaîne du médicament » (en collaboration avec Anne-Carole Bensadon et Étienne Marie, rapport de l’IGAS, juin 2011).

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 10

Partenaires