L’industrie du médicament refuse de supporter seule les économies

L’industrie du médicament refuse de supporter seule les économies

Jacques Gravier
| 17.04.2014
  • L’industrie du médicament refuse de supporter seule les économies - 1

« Alors qu’il ne représente que 15 % des dépenses d’assurance-maladie, le médicament supporte depuis trois ans plus de la moitié des efforts d’économie imposés par le législateur dans le cadre de la loi annuelle de financement de la sécurité sociale (LFSS) », dénonce Patrick Errard, président du LEEM (Les entreprises du médicament), dans un communiqué. « Contribuer à 50 % au redressement des comptes quand on ne pèse que 15 %, c’est visiblement un déséquilibre qui ne se justifie pas », s’indigne-t-il, refusant que le médicament soit considéré comme « le pivot de la recherche de nouvelles économies » par le gouvernement. Pour le président du LEEM, les efforts doivent porter avant tout sur les hôpitaux, en développant notamment l’hospitalisation courte et la chirurgie ambulatoire.

C’est pourquoi les entreprises du médicament interpellent aujourd’hui le Premier ministre : les économies sur le prix des médicaments constituent une menace pour cette industrie en France. « Le déséquilibre de cette régulation économique remet aujourd’hui en cause l’outil industriel de production », regrette le LEEM, qui assure que les investissements productifs ont baissé de 44 % ces quatre dernières années dans le secteur des médicaments en France, entraînant une perte d’emplois en production. Le LEEM préconise « la fixation d’une loi de financement, non plus annuelle, mais pluriannuelle, qui confère davantage de visibilité aux acteurs du système de santé, tout en contribuant à l’effort de réduction des déficits, notamment par des actions structurelles ».

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 2 Commentaires
 
LUCIA A Autre 21.04.2014 à 18h15

on est bien d'accord tout ça C'EST l'effet domino..Plein de gens perdent leur emploi., moins d'argent dans les caisses et des gens dépendants; En tant qu'ex déléguée médicale, j'ai perdu plus de Lire la suite

Répondre
 
Vincent R Industrie Pharmaceutique 17.04.2014 à 17h54

Le leem a absolument raison et ces réflexions sont très pertinentes.Encore et encore taxer l'industrie pharmaceutique, qui est déjà une vache à lait. Et encore des emplois qui risquent de Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Salaires

Hausse de la valeur du point

La valeur du point officinal passe à 4,425 euros. Les partenaires sociaux de la branche viennent en effet de négocier un accord sur les salaires, à l’issue de la commission mixte paritaire qui s’est tenue le 15 janvier 2018. «... Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.