La réforme de la rémunération en attente du nouveau gouvernement

La réforme de la rémunération en attente du nouveau gouvernement

01.04.2014
  • La réforme de la rémunération en attente du nouveau gouvernement - 1

Après la démission de Jean-Marc Ayrault et de son gouvernement, le fauteuil de ministre de la Santé est actuellement vide. Et en attendant que le nouveau Premier ministre, Manuel Valls, nomme une nouvelle équipe, la profession n’a plus d’interlocuteur officiel du côté de l’avenue de Ségur. Du coup, la réunion du comité de liaison État-officine de ce matin n’a débouché sur rien. Lors de cette rencontre, les syndicats d’officinaux devaient être enfin fixés sur le contenu des textes réglementaires accompagnant la réforme de la rémunération, tels que l’arrêté de marge, celui fixant le plafond des remises sur les génériques, ou encore le décret déterminant le taux de remboursement de l’acte pharmaceutique. Or compte tenu du contexte politique actuel, les services de l’État (DSS, DGS, IGAS…) n’ont pu dévoiler ces textes. Mais, ils existent bel et bien, assure Philippe Besset. « On nous a affirmé que tous ces textes étaient prêts, mais tant qu’il n’y a pas de ministre, ils ne pouvaient pas nous être transmis », indique le vice-président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF).

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires