La ribavirine, un espoir de traitement contre l’hépatite E

La ribavirine, un espoir de traitement contre l’hépatite E

31.03.2014
  • La ribavirine, un espoir de traitement contre l’hépatite E - 1

La ribavirine administrée pendant 3 mois pourrait permettre de guérir les patients atteints d’hépatite E. Telle est la conclusion d’une étude publiée dans le « New England journal of Medicine », menée par une équipe française. Une bonne nouvelle, alors qu’il n’existe pas, à ce jour, de traitement contre l’hépatite E. Rappelons que cette maladie est surtout présente dans les pays en voie de développement, mais le nombre de cas ne cesse d’augmenter en France et dans les autres pays industrialisés, où le virus se transmet par voie alimentaire (aliments insuffisamment cuits) ou sanguine. L’étude en question a inclus 59 patients greffés (37 transplantations rénales, 10 hépatiques, 10 cardiaques, 5 rein-pancréas et 2 pulmonaires), tous atteints d’hépatite E. Ils ont été traités en moyenne par 600 mg de ribavirine par jour pendant trois mois. Chez 78 % des patients (46 patients sur 59), le virus est resté indétectable six mois après l’arrêt du traitement. Pour Vincent Mallet (université Paris Descartes, AP-HP de Paris), co-auteur de la publication, il s’agit d’une « grande avancée ». Le chercheur espère que « d’autres études testant la ribavirine dans les formes graves d’infections par le virus d’hépatite E » seront menées, « notamment dans les pays du sud, où l’hépatite E est un grand fléau ».

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
agnès buzyn rtl

Vente à l’unité : Agnès Buzyn souligne les difficultés techniques

Invitée du Grand Jury sur RTL, le 17 mars, la ministre de la Santé s’est déclarée favorable à la vente à l’unité pour les antibiotiques et tout autre traitement de courte durée, tout en soulignant les difficultés techniques... 10

Partenaires