Un entretien avec Julien Papelier, DG de L’Oréal Cosmétique active France - « Les pharmaciens sont plus que jamais nos partenaires »

Un entretien avec Julien Papelier, DG de L’Oréal Cosmétique active France« Les pharmaciens sont plus que jamais nos partenaires »

Didier Doukhan
| 24.03.2014

Depuis l’été dernier, Julien Papelier dirige L’Oréal Cosmétique active France. Il explique au « Quotidien » comment l’une des marques les plus emblématiques de l’univers de la dermocosmétique peut contribuer à la croissance de l’officine. Le jeune dirigeant (37 ans), qui croit fermement dans les atouts de la pharmacie, détaille également les moyens développés par Cosmétique active pour accompagner la modernisation de la pharmacie française et aider les officinaux à conserver leur légitimité dans ce marché.

  • Julien Papelier : " Si nos marques sont fortes, c’est parce que la pharmacie l’est aussi »
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN. - Pouvez-vous nous dresser un bilan de santé des marques L’Oréal Cosmétique active France au sein du réseau officinal ?

JULIEN PAPELIER. - Le marché beauté, tous réseaux confondus, a été très positif en 2013, puisqu’il a progressé de 3,5 % en valeur. Au sein de ce marché, Cosmétique active a fait une très belle performance à + 8,3 % qui témoigne de la bonne santé de l’ensemble de nos marques. La Roche Posay d’abord, à + 8,1 %, bénéficie d’un bon dynamisme sur...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires