Sécurité sociale : un déficit moins important que prévu en 2013

Sécurité sociale : un déficit moins important que prévu en 2013

Mélanie Maziere
| 20.03.2014
  • Sécurité sociale : un déficit moins important que prévu en 2013 - 1

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé mercredi que le déficit de la Sécurité sociale pour 2013 est finalement « moins grave que prévu ». Il s’élève à 12,5 milliards d’euros au lieu des 13,3 milliards initialement attendus, ce qui serait le résultat des « efforts » de maîtrise des dépenses de santé du gouvernement. Pour l’instant, le ministère de la Santé n’a donné aucun détail sur les raisons de cet écart entre prévision et déficit réel. Cependant, le ministre délégué au Budget, Bernard Cazeneuve, avait souligné fin janvier que les dépenses de santé avaient été moins importantes que prévu en 2013, ce qu’il expliquait par une « sous-exécution » par rapport à l’objectif national des dépenses d’assurance-maladie (ONDAM) de plus d’un milliard d’euros. De plus, la commission des comptes de la Sécurité sociale a aussi constaté une baisse des dépenses d’indemnités journalières, de transport et de massokinésithérapie.

Néanmoins, de nouvelles restrictions sont programmées en 2014, en particulier pour la branche médicaments. Les dépenses de santé ne devront pas progresser de plus de 2,4 %, soit le niveau le plus bas dans un budget depuis 1998. « L’effort doit être poursuivi et c’est le travail que nous faisons pour préparer le pacte de responsabilité que le président de la République a défini », a déclaré Marisol Touraine. Celle-ci a toutefois tenu à préciser que la prise en charge des patients et les remboursements n’en seraient pas affectés. Le gouvernement privilégie d’autres pistes d’économies comme le renforcement de l’usage du générique ou le développement de la chirurgie ambulatoire.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires