Stilnox : attention au risque de somnolence au volant

Stilnox : attention au risque de somnolence au volant

Jacques Gravier
| 10.03.2014
  • Stilnox : attention au risque de somnolence au volant - 1

L’agence européenne du médicament (EMA) met en garde contre le risque de somnolence au volant le lendemain de la prise de somnifères à base de zolpidem (Stilnox du Laboratoire Sanofi-Aventis et ses génériques). Le comité pour l’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) de l’agence européenne recommande de modifier l’information sur ce produit pour notamment souligner qu’il ne faut pratiquer aucune activité nécessitant de la vigilance au cours des 8 heures suivant la prise de zolpidem. Il ajoute que le zolpidem ne doit pas être associé à la consommation d’alcool ou à la prise d’autres médicaments ayant un effet sur le système nerveux central. Pour minimiser les risques, le PRAC préconise la prise de « la plus petite dose efficace possible, en une seule dose, juste avant d’aller au lit ». Chez les patients âgés ou souffrant de problèmes hépatiques, la dose doit être réduite à 5 mg par nuit au lieu de 10. Le PRAC recommande également que l’impact sur la vigilance et la conduite automobile soit mieux indiqué sur la fiche d’information du médicament.

L’agence française du médicament (ANSM), qui a placé le zolpidem sous surveillance renforcée, indique sur son site qu’une enquête d’addictologie actualisée en 2011 a montré une « augmentation des cas de dépendance de sévérité importante avec l’émergence de consommation de doses particulièrement élevées ».

Elle fait également état de cas de détournement du médicament par des personnes souhaitant obtenir des « effets psychiques positifs » (euphorie, exaltation).

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires