Gilles Bonnefond brigue un nouveau mandat à la présidence de l’USPO - Son objectif : contrer la réforme

Gilles Bonnefond brigue un nouveau mandat à la présidence de l’USPOSon objectif : contrer la réforme

24.02.2014

Dans un entretien avec « le Quotidien », Gilles Bonnefond annonce qu’il brigue un nouveau mandat à la tête de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO). Déterminé à renégocier le volet « rémunération » du protocole d’accord signé le 9 janvier avec l’assurance-maladie, il affirme que, dans le cas contraire, cette réforme risque d’être dramatique pour la profession.

  • Gilles Bonnefond, candidat à un deuxième mandat
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN. – Votre mandat à la tête de l’USPO arrive à sa fin. Serez-vous candidat à votre propre succession ?

GILLES BONNEFOND. – Oui. L’assemblée générale de l’USPO est fixée au 28 mars, mais je peux d’ores et déjà déclarer que je me porte candidat pour mener un deuxième mandat à la tête de l’USPO.

Quels sont vos objectifs ?

Je souhaite continuer à renforcer les équipes et à intégrer de nouveaux départements, et de jeunes adhérents dont le nombre augmente...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires