La spironolactone booste la chimiothérapie

La spironolactone booste la chimiothérapie

21.02.2014
  • Les chimiothérapies induisent des lésions dans l’ADN des cellules tumorales

Les chimiothérapies induisent des lésions dans l’ADN des cellules tumorales afin d’inhiber leur prolifération. Malheureusement, de manière naturelle, l’organisme met en œuvre des mécanismes de réparation de ces lésions, ce qui diminue l’efficacité des chimiothérapies. Toutefois, une équipe INSERM de Strasbourg a découvert que la spironolactone, diurétique bien connu, a la capacité de bloquer ces mécanismes de réparation des gènes. En l’associant aux dérivés de platine, on observe une augmentation importante de la cytotoxicité dans les cellules cancéreuses du colon et des ovaires. La spironolactone pourrait donc être prochainement utilisée dans de nouveaux protocoles de chimiothérapie.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 10

Partenaires