Des médecins surmenés miment leur suicide

Des médecins surmenés miment leur suicide

19.02.2014
  • Des médecins surmenés miment leur suicide - 1

Une vingtaine de médecins ont mimé des suicides hier à la mi-journée devant le ministère de la Santé pour lancer un cri d’alarme sur les risques de surmenage et de suicides qui menacent, selon eux, la profession. Masque blanc sur le visage et corde autour du cou, les médecins alignés, vêtus de leurs blouses blanches et portant charlottes ou stéthoscopes, se sont effondrés l’un après l’autre sans un mot, mimant le suicide, à chaque coup d’un gong venu sonner le glas de la profession. L’Union française pour une médecine libre (UFML) organisait un « jour noir », pour sensibiliser l’opinion sur le problème du burn out, épuisement professionnel qui menacerait près d’un médecin sur deux et serait à l’origine de plus de 40 suicides par an, selon l’association. Selon le Dr Jérôme Marty, président de l’UMFL, le taux de suicide serait 2,48 fois plus élevé chez les médecins que sur l’ensemble de la population. Les manifestants affichaient sur de petits panneaux les causes multiples de ce mal : « solitude », « inconsidération », « travail 70 heures par semaine », « absence de revalorisation » ou encore « poids des administrations ». L’UFML est née en 2012 dans la foulée du mouvement « les médecins ne sont pas des pigeons ».

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires