Bientôt les premières expérimentations - Ordonnance électronique : comment ça marche

Bientôt les premières expérimentationsOrdonnance électronique : comment ça marche

Christophe Micas
| 13.02.2014

Cela fait plusieurs années qu’on annonçait l’arrivée en France de la prescription électronique. Mais les modalités envisagées pour sa mise en œuvre divisaient les professionnels de santé. La situation pourrait bien évoluer car une récente proposition de l’assurance-maladie, utilisant la technologie du code-barres à deux dimensions, semble lever les réticences.

  • Les données seront contenues dans un code-barres à deux dimensions

DEPUIS deux ans, le projet de développer en France la prescription électronique était plutôt discret. En 2012, les Ordres nationaux des professions de santé, réunis au sein du CLIO*, rendaient publique une note d’orientation sur « Comment déployer la prescription électronique » (« le Quotidien » du 23 janvier 2012). Soulignant le retard de notre pays dans l’état d’avancement de la prescription électronique par rapport à certains de nos voisins européens, ils préconisaient de lancer au...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
OTC

À la Une L'automédication à la recherche d'un second souffle Abonné

Marché en berne, définition floue, voire négative, défiance des usagers, concurrence de produits sans AMM et hors monopole : l'automédication semble en mauvaise posture. Pourtant, des nouvelles stratégies industrielles et commerciales laissent espérer un sursaut à ce segment qui doit encore trouver sa place dans le parcours de soins. 2

Partenaires