Cosmétique bio et parfumerie : la Commission européenne part en guerre contre les allergies

Cosmétique bio et parfumerie : la Commission européenne part en guerre contre les allergies

13.02.2014
  • Cosmétique bio et parfumerie : la Commission européenne part en guerre contre les allergies - 1

Pour mieux lutter contre les allergies de la peau, qui frappent jusqu’à 15 millions d’Européens, les grands parfumeurs européens devront remettre leurs nez dans leurs fragrances, et la cosmétique bio subir un sérieux toilettage, annonce la Commission européenne. Sur la base d’une révision des données scientifiques, l’exécutif européen entend interdire trois ingrédients jugés hautement allergènes, le synthétique HICC et deux essences naturelles extraites de mousses, utilisées notamment pour la note boisée de parfums comme Chanel n° 5. Ces composants ont été incriminés dans des milliers de cas recensés de réactions allergiques, notamment d’eczéma. La concentration de 12 autres ingrédients notamment aux parfums de rose ou citron devra, elle, être limitée, tandis que la présence de 106 composants - contre seulement 26 actuellement - susceptibles de déclencher des réactions allergiques devra figurer sur l’étiquetage. Si la proposition de la Commission est avalisée par l’Union européenne, la composition de certains parfums, et notamment de grands classiques de l’industrie du luxe, devra donc être reformulée. Mais c’est la cosmétique bio, grande consommatrice d’essences naturelles fortement allergènes, qui devrait être la plus fortement touchée. Selon les estimations du secteur, plus de 90 % des produits devront être modifiés, une adaptation que la taille limitée des fabricants risque de rendre difficile. Des délais de deux à cinq ans devraient être accordés pour se conformer aux nouvelles mesures, une fois celles-ci adoptées. La Commission a lancé une consultation publique de trois mois auprès des consommateurs, des fabricants et des autorités, pour peaufiner ces nouvelles mesures.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires