Accès à l’innovation - L’ANSM mise sur les ATU

Accès à l’innovationL’ANSM mise sur les ATU

03.02.2014

Depuis 2013, l’Agence nationale de sécurité du médicament privilégie les autorisations temporaires d’utilisation (ATU) de cohorte, plutôt que les ATU nominatives, afin de faciliter l’accès des patients aux médicaments innovants. Elle souhaite renforcer cette politique en 2014.

« LA FRANCE est le pays où les médicaments innovants sont le plus rapidement accessibles aux patients », affirme Dominique Maraninchi, directeur de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Depuis l’an dernier, l’ANSM poursuit une politique d’extension des autorisations temporaires d’utilisation (ATU) de cohorte pour les médicaments innovants. Elles sont désormais privilégiées par rapport aux ATU nominatives, qui ne concernent qu’un seul patient. L...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
DMP

DMP : le cap des trois millions d'ouvertures est franchi

Près de cinq semaines après le lancement officiel du dossier médical partagé (DMP) par les pouvoirs publics, trois millions de Français ont en déjà créé un. Et 4 sur 10 ont choisi de le faire dans leur officine.... 4

Partenaires