Le projet d’inscrire le paracétamol au répertoire contesté

Le projet d’inscrire le paracétamol au répertoire contesté

24.01.2014
  • Le projet d’inscrire le paracétamol au répertoire contesté - 1

« Le générique, ce n’est pas toujours économique ! » lance la CFE-CGC de la branche industrie pharmaceutique. Le syndicat s’inquiète de l’entrée possible dans le répertoire des génériques de certaines formes de médicaments à base de paracétamol, actuellement à l’étude par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). « Le cas du Doliprane, de l’Efferalgan et du Dafalgan constituait une exception permettant de maintenir la fabrication de ces produits sur le sol français et les emplois directs et indirects qui en découlent », explique la CFE-CGC, qui juge « cette procédure incompréhensible et contraire aux propos tenus par le président de la République, qui fait de l’Emploi, "sa" priorité ». Pour l’organisation, si une telle mesure venait à se concrétiser, elle mettrait en péril plusieurs sites de production en France et l’emploi de près de 6 000 personnes. Et le tout sans gain pour l’assurance-maladie, les laboratoires concernés (BMS et Sanofi), ayant déjà consenti à une baisse des prix et à un alignement sur le prix générique, souligne la CFE-CGC. Par conséquent, la centrale syndicale demande carrément le retrait de ce projet par l’ANSM « afin de conserver le secteur stratégique des industries du médicament dans notre pays, selon la volonté de notre Premier ministre ».

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires