Le projet d’inscrire le paracétamol au répertoire contesté

Le projet d’inscrire le paracétamol au répertoire contesté

24.01.2014
  • Le projet d’inscrire le paracétamol au répertoire contesté - 1

« Le générique, ce n’est pas toujours économique ! » lance la CFE-CGC de la branche industrie pharmaceutique. Le syndicat s’inquiète de l’entrée possible dans le répertoire des génériques de certaines formes de médicaments à base de paracétamol, actuellement à l’étude par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). « Le cas du Doliprane, de l’Efferalgan et du Dafalgan constituait une exception permettant de maintenir la fabrication de ces produits sur le sol français et les emplois directs et indirects qui en découlent », explique la CFE-CGC, qui juge « cette procédure incompréhensible et contraire aux propos tenus par le président de la République, qui fait de l’Emploi, "sa" priorité ». Pour l’organisation, si une telle mesure venait à se concrétiser, elle mettrait en péril plusieurs sites de production en France et l’emploi de près de 6 000 personnes. Et le tout sans gain pour l’assurance-maladie, les laboratoires concernés (BMS et Sanofi), ayant déjà consenti à une baisse des prix et à un alignement sur le prix générique, souligne la CFE-CGC. Par conséquent, la centrale syndicale demande carrément le retrait de ce projet par l’ANSM « afin de conserver le secteur stratégique des industries du médicament dans notre pays, selon la volonté de notre Premier ministre ».

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 5 Commentaires
 
Serge R Pharmacien 24.01.2014 à 21h57

Et les autres comme la pyostacine 500....?

Répondre
 
ELISABETH F Pharmacien 24.01.2014 à 17h57

Si effectivement le prix n'est pas plus élevé que celui des génériques, cette décision semble incompréhensible et dommageables pour nos emplois.
Ne peut-on lancer une pétition dans ce sens?
Je Lire la suite

Répondre
 
guy b Pharmacien 24.01.2014 à 17h30

De toutes façons, le nouveau mode de rémunération va mettre tout ça en mouvement, un honoraire à 1€/boite et pas de marge. C'est juste une histoire entre les fabricants et la CNAM.

Répondre
 
PASCAL M Pharmacien 24.01.2014 à 17h17

Le paracétamol n'est plus fabriqué en France.

Répondre
 
JEAN D Pharmacien 24.01.2014 à 16h07

Il faut 6000 personnes pour produire Doliprane et cie?...

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
camra

Grâce à l’informatique mobile Gardez un oeil sur votre officine

Lutter contre le vol, mais aussi observer sa pharmacie dans son quotidien depuis son smartphone est désormais facile. Mais si les technologies sont aujourd’hui au point, il faut porter son attention à certains obstacles règlementaires et éthiques. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.