Le Gemme propose de doubler les économies issues des génériques

Le Gemme propose de doubler les économies issues des génériques

23.01.2014
  • Le Gemme propose de doubler les économies issues des génériques - 1

Lors de sa conférence de presse du 14 janvier, François Hollande a pointé une nouvelle fois un recours à ses yeux insuffisant des médicaments génériques. Et le président de la République de souhaiter une relance de leur utilisation. Une volonté dont se félicitent les laboratoires de génériques, « alors que la France accuse toujours jusqu’à 30 points de retard par rapport aux plus grands pays européens », comme le souligne le Gemme. « Cette situation, maintes fois dénoncée par le Gemme, est un handicap incontestable pour les comptes sociaux français », rappelle ainsi l’association qui regroupe la plupart des fabricants de génériques. Mais des actions concrètes urgentes sont nécessaires pour redonner un coup de fouet au marché. Aussi, au-delà des dispositions prévues par la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2014, le Gemme propose-t-il d’amener les médecins à prescrire dans le répertoire des médicaments génériques dans des proportions proches de celles de leurs confrères européens. « Cet objectif ambitieux serait atteignable en fixant un budget de prescription, l’ensemble des dispositifs d’incitation ayant montré leur inefficience », explique l’association. Autres moyens d’y parvenir : « confirmer le rôle majeur des pharmaciens dans la substitution à des niveaux élevés et en veillant à maintenir le rôle économique du médicament générique à l’officine, et relancer la confiance des patients en engageant sans délai une grande campagne de communication auprès du grand public ». Grâce à ses mesures, le Gemme estime qu’il est possible de quasiment doubler les économies issues des génériques, qui s’élèvent actuellement à 2,4 milliards d’euros par an. « Oui, les industriels du médicament générique sont prêts à répondre présent au redressement des comptes publics, affirme-t-il. Néanmoins, seule une vraie volonté politique de faire évoluer la structure de prescription en France le permettra. »

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 1 Commentaire
 
DANIELLE C Pharmacien 23.01.2014 à 16h55

Marre de se battre toujours avec les récalcitrants qui, de + , menacent d'aller voir en face... Ce n'est plus à nous de faire les gendarmes.
Quel pourcentage représente le médicament dans la baisse Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Automédication

La fin des marques ombrelles : un danger pour l'automédication ?

Pascal Brossard, vice-président de l’AFIPA, craint que la fin des marques ombrelles et la disparition des noms de fantaisie sur les emballages des médicaments d'automédication ne représentent des freins au développement de ce... 23

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.