L’Académie de médecine met en garde contre le Sativex

L’Académie de médecine met en garde contre le Sativex

Anne-Gaëlle Moulun
| 15.01.2014
  • L’Académie de médecine met en garde contre le Sativex - 1

L’Académie de médecine a adressé une mise en garde aux patients et aux médecins prescripteurs contre les risques du Sativex, le premier médicament à base d’extraits de cannabis autorisé en France. Elle alerte notamment contre les effets avérés, « notamment au plan psychique » de l’un des principes actifs de ce médicament, le delta-9-tétrahydrocannabinnol ou THC. « Non seulement les bénéfices potentiels du THC sont tous modestes, sans exception, mais on dispose de vrais médicaments plus efficaces pour chacun des bénéfices attendus, pointe l’Académie. En revanche, les risques que fait courir le THC sont très nombreux, souvent graves et incompatibles avec un usage thérapeutique ». Elle cite notamment les risques de « dépendance psychique et physique » et les interactions nombreuses et gênantes, notamment avec les benzodiazépines.

Les Académiciens s’étonnent également « sur le plan pharmacologique, de voir associés le THC, dans une proportion mal justifiée, et le cannabidiol (CBD), au mécanisme d’action incertain, afin d’amoindrir les méfaits du THC ». Enfin, ils s’inquiètent des risques de détournement d’usage du Sativex pour « sevrer les toxicomanes, atténuer les nausées des malades traités par chimiothérapie, rendre l’appétit aux malades atteints de SIDA, toutes indications largement plébiscitées dans l’opinion, mais dont il convient de rappeler qu’elles ne sont pas étayées par des études cliniques indiscutables ». L’Académie avait déjà affirmé en janvier 2013 son opposition au projet de décret sur l’autorisation en France de médicaments dérivés du cannabis. Le texte avait néanmoins été adopté le 5 juin dernier.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Automédication

La fin des marques ombrelles : un danger pour l'automédication ?

Pascal Brossard, vice-président de l’AFIPA, craint que la fin des marques ombrelles et la disparition des noms de fantaisie sur les emballages des médicaments d'automédication ne représentent des freins au développement de ce... 23

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.