Pour une programmation pluriannuelle des dépenses de médicaments - Le LEEM ne veut plus de PLFSS

Pour une programmation pluriannuelle des dépenses de médicamentsLe LEEM ne veut plus de PLFSS

13.01.2014

Patrick Errard, élu président du LEEM (Les entreprises du médicament) en décembre, propose au gouvernement une programmation pluriannuelle des dépenses de médicaments plutôt qu’un PLFSS annuel « obsolète et inadapté ». Objectif : permettre aux entreprises du médicament d’avoir une vision à plus long terme et éviter les mesures d’ajustement au fil de l’eau qui font reculer l’attractivité française.

  • Le nouveau président du LEEM, Patrick Errard demande une visibilité à plus long terme

CHARGÉ de l’intérim de la présidence du LEEM depuis août dernier, après la démission d’Hervé Gisserot, nommé vice-président de GSK pour la Chine et Hong-Kong, Patrick Errard a été officiellement élu à la tête du syndicat en décembre dernier. Pour sa première intervention publique à ce poste, ce gastro-entérologue a choisi de définir les priorités de son mandat et de présenter des propositions pour répondre aux difficultés actuelles.

L’idée n’est pas nouvelle mais elle est...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
À la Une - Méga pharmacies : à la conquête de l’espace-0

À la Une Méga pharmacies : à la conquête de l’espace Abonné

Devenues des grandes surfaces de parapharmacie, les pharmacies de grandes superficies n'en défendent pas moins le cœur de métier du professionnel de santé. Une stratégie qui n'est cependant pas sans risque pour le réseau. 3

Partenaires