Pour une programmation pluriannuelle des dépenses de médicaments - Le LEEM ne veut plus de PLFSS

Pour une programmation pluriannuelle des dépenses de médicamentsLe LEEM ne veut plus de PLFSS

13.01.2014

Patrick Errard, élu président du LEEM (Les entreprises du médicament) en décembre, propose au gouvernement une programmation pluriannuelle des dépenses de médicaments plutôt qu’un PLFSS annuel « obsolète et inadapté ». Objectif : permettre aux entreprises du médicament d’avoir une vision à plus long terme et éviter les mesures d’ajustement au fil de l’eau qui font reculer l’attractivité française.

  • Le nouveau président du LEEM, Patrick Errard demande une visibilité à plus long terme

CHARGÉ de l’intérim de la présidence du LEEM depuis août dernier, après la démission d’Hervé Gisserot, nommé vice-président de GSK pour la Chine et Hong-Kong, Patrick Errard a été officiellement élu à la tête du syndicat en décembre dernier. Pour sa première intervention publique à ce poste, ce gastro-entérologue a choisi de définir les priorités de son mandat et de présenter des propositions pour répondre aux difficultés actuelles.

L’idée n’est pas nouvelle mais elle est...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Impots

À la Une Fiscalité : ce qui vous attend en 2018 Abonné

Hausse de la CSG, fin du RSI, baisse du taux de l’impôt sur les sociétés, rabotage du CICE ou encore programmation de l’imposition à la source… Entre promesses de campagne du candidat Macron et mesures prévues par l'ancien gouvernement, l’année 2018 augure quelques bouleversements dans la fiscalité des titulaires. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.