Temps partiel : l’accord déjà enterré

Temps partiel : l’accord déjà enterré

07.01.2014
  • DCF 1.0

Signé le 18 décembre 2013 par les trois chambres patronales et par trois des cinq organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC et CFE-CGC), l’accord collectif sur le temps partiel en officine est déjà enterré. La CGT et Force ouvrière ont en effet fait valoir leur droit d’opposition, ce qui rend l’accord caduc. « Loin de sécuriser l’emploi comme annoncé, cette loi sécurise les entreprises en imposant souplesse, flexibilité et déréglementation », pointe Force ouvrière. Le syndicat s’insurge contre une « précarisation des salariés à temps partiel, appelés à devenir corvéables à merci, notamment par la possibilité de recourir à des avenants pour des compléments d’heures sans aucune limitation de durée ni d’amplitude ». À défaut d’accord entre les partenaires sociaux, c’est la loi de sécurisation de l’emploi qui s’applique, depuis le 1er janvier 2014.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 1 Commentaire
 
philippe l Pharmacien 08.01.2014 à 16h59

J'avais besoin d'une salariée 2jours par semaine + éventuels remplacements et en contre-partie une autre devait diminuer volontairement son activité à 1 an de la retraite: cette loi rend caduques Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
camra

Grâce à l’informatique mobile Gardez un oeil sur votre officine

Lutter contre le vol, mais aussi observer sa pharmacie dans son quotidien depuis son smartphone est désormais facile. Mais si les technologies sont aujourd’hui au point, il faut porter son attention à certains obstacles règlementaires et éthiques. 1

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.