Furosémide Teva - Retour sur une drôle d’affaire

Furosémide TevaRetour sur une drôle d’affaire

Didier Doukhan
| 06.01.2014

Survenue au début de l’été 2013, l’affaire dite du furosémide Teva aura agité le landerneau pharmaceutique pendant près de 6 semaines. Après avoir suspecté l’industriel, puis mis en cause la légitimité du témoignage de l’officinal lanceur d’alerte, il s’avérera que la présence du comprimé de zopiclone découvert dans un blister de furosémide était liée à une maladresse de la patiente.

TOUT a débuté le 7 juin 2013 par un banal rappel de lots de médicaments. Par mesure de précaution, l’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM) demande aux patients de rapporter chez leur pharmacien les lots Y175 et Y176 de furosémide Teva 40 mg. Trois jours plus tard, ce sont tous les lots de la spécialité qui sont rappelés. La cause ? Le 5 juin, un pharmacien de Saint-Malo découvre dans une boîte de furosémide Teva rapportée par une cliente âgée de 76...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Impots

À la Une Fiscalité : ce qui vous attend en 2018 Abonné

Hausse de la CSG, fin du RSI, baisse du taux de l’impôt sur les sociétés, rabotage du CICE ou encore programmation de l’imposition à la source… Entre promesses de campagne du candidat Macron et mesures prévues par l'ancien gouvernement, l’année 2018 augure quelques bouleversements dans la fiscalité des titulaires. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.