Furosémide Teva - Retour sur une drôle d’affaire

Furosémide TevaRetour sur une drôle d’affaire

Didier Doukhan
| 06.01.2014

Survenue au début de l’été 2013, l’affaire dite du furosémide Teva aura agité le landerneau pharmaceutique pendant près de 6 semaines. Après avoir suspecté l’industriel, puis mis en cause la légitimité du témoignage de l’officinal lanceur d’alerte, il s’avérera que la présence du comprimé de zopiclone découvert dans un blister de furosémide était liée à une maladresse de la patiente.

TOUT a débuté le 7 juin 2013 par un banal rappel de lots de médicaments. Par mesure de précaution, l’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM) demande aux patients de rapporter chez leur pharmacien les lots Y175 et Y176 de furosémide Teva 40 mg. Trois jours plus tard, ce sont tous les lots de la spécialité qui sont rappelés. La cause ? Le 5 juin, un pharmacien de Saint-Malo découvre dans une boîte de furosémide Teva rapportée par une cliente âgée de 76...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Telemedecine

À la Une Téléconsultation, mode d'emploi Abonné

Longuement expérimentée, la télémédecine va devenir une réalité pour tous les Français le 15 septembre prochain. Téléconsultation et télé-expertise sont désormais encadrées par un avenant à la convention médicale. Un nouveau dispositif dans lequel les pharmaciens devraient pouvoir trouver leur place. Commenter

Partenaires