Bugs informatiques, application trop stricte de l’accord tiers payant contre générique - Pharmaciens au bord de la crise de nerf

Bugs informatiques, application trop stricte de l’accord tiers payant contre génériquePharmaciens au bord de la crise de nerf

Stéphane Le Masson
| 19.12.2013

Bug informatiques et application trop stricte de l’accord tiers payant contre génériques engendreraient des problèmes de trésorerie pour les officinaux. C’est le cas notamment dans les Alpes-Maritimes, où la situation est devenue quasi explosive entre les pharmaciens et la CPAM. Explications.

  • Des rejets de dossiers à l'origine de tensions entre pharmaciens et caisses d'assurance-maladie

RETARDS de paiement, rejets de dossiers… Dans de nombreux départements, les relations se tendent avec les caisses primaires d’assurance-maladie (CPAM), sur fond d’application de l’accord tiers payant contre générique. C’est le cas notamment dans les Alpes-Maritimes, où les problèmes semblent s’accumuler. « Un bug informatique de deux jours a ainsi engendré un décalage des paiements d’environ trois semaines », déplore Jean-Marie Soyer, président du syndicat départemental des Alpes...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires