Médicaments en grande surface - Leclerc plaide pour des expérimentations

Médicaments en grande surfaceLeclerc plaide pour des expérimentations

02.12.2013

Sur son blog*, Michel-Edouard Leclerc publie sa contribution à l’enquête de l’Autorité de la concurrence sur la distribution du médicament. Il affirme sa capacité à vendre en toute sécurité des médicaments de prescription médicale facultative dans ses parapharmacies, et à faire baisser les prix. Il propose par ailleurs aux pouvoirs publics de lancer des expérimentations sur le sujet.

« ALORS QUE la vente sur Internet de certains médicaments vient d’être autorisée en France, il est toujours impossible de vendre des médicaments d’automédication dans les parapharmacies, sous la surveillance et avec les conseils d’un docteur en pharmacie ! », s’étonne Michel-Edouard Leclerc, dans sa réponse à l’enquête de l’Autorité de la concurrence sur la distribution du médicament. Soulignant que d’autres pays européens ont déjà franchi le pas, il se pose une fois de plus en défenseur...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Telemedecine

À la Une Téléconsultation, mode d'emploi Abonné

Longuement expérimentée, la télémédecine va devenir une réalité pour tous les Français le 15 septembre prochain. Téléconsultation et télé-expertise sont désormais encadrées par un avenant à la convention médicale. Un nouveau dispositif dans lequel les pharmaciens devraient pouvoir trouver leur place. Commenter

Partenaires