Un entretien avec le Dr Frédéric Saldmann - « Le meilleur médicament, c’est vous ! »

Un entretien avec le Dr Frédéric Saldmann« Le meilleur médicament, c’est vous ! »

Didier Doukhan
| 25.11.2013

Praticien attaché des Hôpitaux de Paris, cardiologue et nutritionniste, spécialiste de l’hygiène, le Dr Frédéric Saldmann est l’auteur de plusieurs best-sellers. Dans le dernier en date, « Le meilleur médicament, c’est vous ! »*, il propose une approche thérapeutique originale centrée sur les conseils hygiénodiététiques. Une démarche qui fait merveille, notamment dans la prise en charge des petits troubles digestifs…

  • Dr Frédéric Saldmann : " Je me bats pour qu’on utilise le médicament autrement »
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Pouvez-vous, en tant que médecin, résumer votre démarche thérapeutique, qui laisse délibérément de côté le médicament, sans en négliger les bénéfices ?

DR FRÉDÉRIC SALDMANN.- Je voudrais d’abord rappeler qu’en tant que médecin hospitalier je prescris régulièrement des médicaments. Simplement je prescris le moins possible, et seulement lorsque c’est nécessaire. Ne pas prescrire du tout, c’est extrêmement difficile, car c’est assez mal accepté par les patients....

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires