IDEES - Contre l’obsession de la diversité - Finkielkraut ou la passion de l’universel

IDEES - Contre l’obsession de la diversitéFinkielkraut ou la passion de l’universel

25.11.2013

D’essai en essai, Alain Finkielkraut peut sembler se répéter, mais il fait habilement varier son éclairage. N’est-il pas aussi chaque fois plus triste, comme dans cette « Identité » malheureuse, où il revient sur ce pacte républicain sans lequel notre société s’émiette dans la diversité ?

  • Finkielkraut ou la passion de l’universel - 1

LE PHILOSOPHE revient donc dans ce dernier opus sur la querelle de la laïcité et les épisodes liés à l’introduction ou non de signes religieux à l’école. La déclaration d’un jeune Musulman sert de détonateur à ce qu’il se tue à nous dire depuis longtemps : « Nous ne revendiquons aucun privilège, nous voulons que l’école soit à l’image de la société telle quelle. »

Précisément, c’est ce que les penseurs chers à Alain Finkielkraut, Ferdinand Buisson et Jules Ferry, ont tenté d’éviter....

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires