L’emploi dans l’industrie pharmaceutique passe sous la barre des 100 000 salariés

L’emploi dans l’industrie pharmaceutique passe sous la barre des 100 000 salariés

Jacques Gravier
| 22.11.2013
  • L’emploi dans l’industrie pharmaceutique passe sous la barre des 100 000 salariés - 1

Les effectifs dans l’industrie pharmaceutique seront sous le seuil des 100 000 salariés à la fin 2013, selon les prévisions publiées par les Entreprises du médicament (LEEM). Un niveau qui constitue « un message d’alerte » pour son président, Patrick Errard. « Un des éléments majeurs d’alerte, c’est que nous avons franchi négativement la barre fatidique des 100 000 emplois, mais nous ne voulons pas accepter cela comme une fatalité », a-t-il indiqué. Le « baromètre emploi » 2013, réalisé par les cabinets BPI et Quadra+ pour le LEEM, confirme la trajectoire de baisse des effectifs entamée en 2008. Le LEEM prévoit un recul de 2,1 % en 2013 à 98 800 salariés, pour la sixième année de baisse consécutive. En 2012, la diminution avait été de 0,9 %. Toutes les fonctions sont concernées cette année par la baisse des effectifs : -2,9 % dans la recherche et développement, -1,1 % dans la production, -1,8 % dans la commercialisation et -4,4 % dans les fonctions support et administratives. Le LEEM souligne que les effectifs de production (42 % du total de la branche), auparavant orientés à la hausse, sont en repli depuis 2012. « Cette baisse, qui affecte également les effectifs des sous-traitants de production, constitue un retournement de tendance inquiétant. » S’agissant de l’emploi industriel, Patrick Errard a appelé le gouvernement à être « très attentif au prix des médicaments anciens, y compris des génériques. En dessous d’une certaine barre, le fabriqué français n’est plus possible », a-t-il souligné. La fédération industrielle précise que 26 plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) prévoyant 2 647 suppressions de postes, ont, à ce jour, été annoncés en 2013. L’année dernière, 27 PSE avaient été annoncés concernant 4 438 postes. Les secteurs de la visite médicale et des fonctions support sont les plus touchés.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Etudiants

PACES : redoublement interdit dans certaines facs

En 2018, plusieurs universités, notamment en Ile-de-France, mettront en place à titre expérimental une première année commune aux études de santé (PACES) qui n’autorisera pas le redoublement. Dans les universités de Paris V, VI... 2

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.