Mauvais chiffres en septembre - Un chômage irréductible

Mauvais chiffres en septembreUn chômage irréductible

28.10.2013

Le nombre de chômeurs (catégorie A) a augmenté de 60 000 en septembre pour atteindre 2 690 000. Cette hausse, anormalement vive, est due à une erreur de transmission sur les déclarations des sans-emplois en août, leurs SMS mensuels n’étant pas parvenus à temps à Pôle emploi. On avait donc enregistré une diminution factice de 50 000 chômeurs. Le gouvernement estime que, sur les deux mois d’août et septembre, la hausse est de 10 000, soit 5 000 par mois, ce qui correspondrait, selon lui, à une décélération.

  • MICHEL SAPIN -  PREMIER CONSEIL DES MINISTES DU GOUVERNEMENT DE JEAN-MARC AYRAULT A L'ELYSEE SOUS...

ON LAISSERA au pouvoir ses habiles calculs, même s’ils contiennent un fond de vérité. Le fait est que François Hollande n’a plus que deux mois pour tenir son pari d’une « inversion de la courbe du chômage » avant la fin de l’année. Mais que le président de la République soit défait ou triomphe n’intéresse personne. Il a déjà eu l’occasion de dire que la crise était derrière nous. Elle dure depuis cinq ans, elle se poursuit, elle s’aggrave et les Français n’ont aucun espoir sérieux pour l...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
OTC

À la Une L'automédication à la recherche d'un second souffle Abonné

Marché en berne, définition floue, voire négative, défiance des usagers, concurrence de produits sans AMM et hors monopole : l'automédication semble en mauvaise posture. Pourtant, des nouvelles stratégies industrielles et commerciales laissent espérer un sursaut à ce segment qui doit encore trouver sa place dans le parcours de soins. 2

Partenaires