Les retombées de l’affaire Leonarda - Question de légitimité

Les retombées de l’affaire LeonardaQuestion de légitimité

21.10.2013

François Hollande a refusé de désavouer ou de limoger Manuels Valls à la suite de l’expulsion d’une jeune immigrée de quinze ans, Leonarda Dibrani, dont on ne sait plus exactement, aujourd’hui, si elle est kosovare ou italienne. L’émotion nationale qui a suivi le récit, sans doute dramatisé, de son interpellation dans un bus scolaire, a néanmoins affaibli le ministre de l’Intérieur, créé un nouveau rapport de forces entre le pouvoir et sa propre majorité et posé la question du contenu des programmes lancés par le président de la République.

  • Hollande : sans la droite, sans la gauche et sans l’opinion

D’ABORD, EXAMINONS l’émotion. Pourquoi le cas de cette adolescente de 15 ans, dont la famille se trouvait en situation irrégulière, a-t-il soulevé une telle rage dans la totalité de la gauche, forces de gouvernement et d’opposition incluses, sinon parce que la gauche est de moins en moins en adéquation avec les réformes voulues par le chef de l’État ? En quelques heures, une sorte d’incendie moral a embrasé non seulement la gauche d’opposition et l’aile gauche du PS mais des hommes,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires