Le groupement présente ses grandes orientations stratégiques - Des pharmaciens « préventologues » chez Giropharm

Le groupement présente ses grandes orientations stratégiquesDes pharmaciens « préventologues » chez Giropharm

21.10.2013

Giropharm présente ses cinq grandes orientations stratégiques pour les années à venir. La toute première n’est autre que la prévention à l’officine, le groupement souhaitant faire de ses pharmaciens « des préventologues ». Un observatoire de la prévention est d’ailleurs en cours de création.

CONSIDÉRANT que la France est entièrement tournée vers le curatif, « ce qui coûte cher à la Sécurité sociale », Giropharm veut pallier le manque de prévention en spécialisant ses adhérents. « En affirmant nos pharmaciens comme des acteurs de la prévention, on consolide l’ancrage de Giropharm dans l’expertise », précise Jean-Christophe Lauzeral, le nouveau directeur opérationnel. Le pharmacien pourrait ainsi intervenir à trois niveaux. Le premier est la vaccination, lorsqu’on ne parle pas...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Telemedecine

À la Une Téléconsultation, mode d'emploi Abonné

Longuement expérimentée, la télémédecine va devenir une réalité pour tous les Français le 15 septembre prochain. Téléconsultation et télé-expertise sont désormais encadrées par un avenant à la convention médicale. Un nouveau dispositif dans lequel les pharmaciens devraient pouvoir trouver leur place. Commenter

Partenaires