La nouvelle campagne antitabac cible les jeunes

La nouvelle campagne antitabac cible les jeunes

Jacques Gravier
| 15.10.2013
  • La nouvelle campagne antitabac cible les jeunes-1

Les jeunes sous-estiment les risques d’addiction au tabac, souligne l’INPES (institut national de prévention et d’éducation pour la santé) qui lance donc, pour eux, une nouvelle campagne nationale, avec un film TV, et un site interactif Libre-ou-pas.fr. « La première cigarette - surtout quand elle est précoce - peut être le premier pas vers une consommation régulière : les élèves de troisième sont déjà 16 % à fumer quotidiennement, indique l’INPES. Contrairement à ce qu’ils croient généralement, on n’arrête pas la cigarette facilement du jour au lendemain. » Parmi les 15-19 ans, 24 % sont des fumeurs réguliers ; cette proportion atteint 41 % entre 20 et 25 ans, et ceux qui ont commencé plus tôt sont plus nombreux à fumer au début de l’âge adulte. Le site Libre-ou-pas.fr permet de tester en ligne leur dépendance et leur perte de liberté. Quant au film, diffusé sur Internet et les chaînes TV jeunesse, ainsi que, à partir du 23 octobre, au cinéma, il montre l’opposition entre le sentiment de liberté de l’adolescent qui fume et la dépendance que ce tabagisme occasionne. Par ailleurs, un DVD pédagogique et un livret d’accompagnement, transmis aux écoles, collèges et lycées, permettent aux enseignants ou à d’autres intervenants d’animer des sessions de prévention du tabagisme autour du manga « Attraction » lancé par l’INPES en 2010. L’objectif étant de faire réagir les adolescents sur le film, mais aussi plus largement sur le tabac, ses dangers et ses conséquences.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Telemedecine

À la Une Téléconsultation, mode d'emploi Abonné

Longuement expérimentée, la télémédecine va devenir une réalité pour tous les Français le 15 septembre prochain. Téléconsultation et télé-expertise sont désormais encadrées par un avenant à la convention médicale. Un nouveau dispositif dans lequel les pharmaciens devraient pouvoir trouver leur place. Commenter

Partenaires