Pour une meilleure gestion des traitements entre ville et hôpital - La conciliation médicamenteuse fait ses preuves

Pour une meilleure gestion des traitements entre ville et hôpitalLa conciliation médicamenteuse fait ses preuves

12.09.2013

Démarche venue d’Outre Atlantique, le concept encore peu médiatisé de conciliation médicamenteuse se répand peu à peu dans notre pays. Ce dernier est d’autant plus important à connaître que les officinaux y ont un rôle éminent à jouer et qu’il va dans le sens d’un décloisonnement des modes d’exercice et d’une amélioration des relations entre professionnels de santé de la ville et de l’hôpital.

  • La conciliation médicamenteuse permet de diminuer de 30 % le taux de réhospitalisation

D’ABORD développé aux États-Unis à partir de l’année 2005, ce concept de gestion thérapeutique a été traduit en France par « conciliation médicamenteuse ». Il correspond à un processus ordonné visant tant à améliorer la qualité de la thérapeutique qu’à diminuer l’iatrogénie médicamenteuse, liées à l’entrée et/ou à la sortie d’un établissement de soins (voire aux transferts d’un service à un autre). Chacune de ces étapes représente en effet autant de points de rupture à haut risque pour le...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires